telle


telle

tel, telle adjectif indéfini (latin talis) Après un, une, de, exprime la similitude ; pareil, semblable : Avec de tels hommes, tout est possible. Suivi de que et d'un complément ou d'une subordonnée de comparaison à l'indicatif, indique une similitude ou introduit un exemple ; comme (accord avec le nom qui précède) : Je l'ai retrouvé tel que je l'avais laissé. Les arbustes tels que le lilas, le troène. Suivi d'un nom, indique une comparaison (accord avec le terme de comparaison) : Elle a filé tel l'éclair. Attribut en tête de phrase, a une valeur démonstrative et renvoie à ce qui a été dit précédemment : Tel n'est pas mon avis. Devant un nom sans article, indique une personne, une chose, sans les définir précisément : On a fait telle chose, tel jour à tel endroit. Avec une subordonnée de conséquence à l'indicatif ou, négative, au subjonctif, exprime l'intensité, l'importance : Il a fait un tel bruit qu'il a réveillé tout le monde. De telle façon (manière, sorte) que, introduit une subordonnée de conséquence ou de but : Il s'est conduit de telle façon qu'on a dû l'expulser. Comme tel, en tant que tel, à ce titre, en cette qualité. Tel quel ou, familièrement, tel que, sans changement ni arrangement, dans l'état où est quelqu'un, quelque chose : Une voiture d'occasion vendue telle quelle.tel, telle (citations) adjectif indéfini (latin talis) Stéphane Mallarmé Paris 1842-Valvins, Seine-et-Marne, 1898 Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change […]. Poésies, Hommages et tombeaux, le Tombeau d'Edgar Poe tel, telle (difficultés) adjectif indéfini (latin talis) Accord 1. Tel (+ nom ou pronom). Tel s'accorde normalement avec le nom ou le pronom qui suit : telle est ma volonté ; il est l'auteur de plusieurs beaux ouvrages, telles les « Méditations littéraires » ; quelques-uns de ses collègues, tel Jacques Dupuy, l'ont sollicité ; les écoliers s'égaillèrent telle une volée de moineaux. 2. Tel que. Tel s'accorde avec le substantif qui précède : de beaux ouvrages tels que les « Méditations littéraires » ; quelques-uns de ses collègues tels que Jacques Dupuy... 3. Tel quel (= tel qu'il est, sans changement). Les deux éléments, tel et quel, s'accordent avec le nom auquel ils se rapportent : j'ai laissé la chambre telle quelle. 4. Comme tel, en tant que tel. Tel s'accorde avec le nom, exprimé ou sous-entendu, auquel il se rapporte : des personnalités considérées comme des invités d'honneur et traitées comme tels (= comme des invités d'honneur) ; ces objections en tant que telles ne sont pas infondées mais elles sont exprimées au mauvais moment. 5. Tel et tel, tel ou tel s'emploient le plus souvent au singulier : tel et tel instrument, telle ou telle hypothèse. - Toutefois, l'emploi au pluriel est possible si l'on envisage plusieurs choses ou plusieurs êtres : « La présence de tels et tels hommes »(Fr. Mauriac). Après tel et tel, le verbe est en général au pluriel : tel et tel personnage restent muets. - Toutefois, le singulier est possible lorsque la locution marque le caractère vague ou indéterminé de ce dont on parle : telle et telle issue à la crise est envisageable, mais le problème doit être réglé. Après tel ou tel, le verbe est toujours au singulier : si telle ou telle solution vous paraît meilleure, dites-le. Construction Tel, employé comme attribut en tête de proposition, entraîne l'inversion du sujet : puisque tel est votre désir. Orthographe Un tel, une telle. → untel. Registre L'emploi de tel que pour tel quel est familier et relève de l'usage oral : ses paroles étaient reproduites telles que. ● tel, telle (synonymes) adjectif indéfini (latin talis) Après un, une, de , exprime la similitude ; pareil, semblable
Synonymes :
Suivi de que et d'un complément ou d'une subordonnée de...
Synonymes :
Avec une subordonnée de conséquence à l'indicatif ou, négative, au...
Synonymes :
- si grand
Tel quel ou, familièrement, tel que
Synonymes :
- en l'état
tel, telle pronom indéfini Littéraire. Comme antécédent d'un relatif, quelqu'un, celui : Tel est pris qui croyait prendre. Littéraire. L'un…, l'autre, qu'il est inutile de nommer : Tel voulait sa perte, tel œuvrait pour sa réussite.tel, telle (expressions) pronom indéfini Un tel, une telle, remplace avec une valeur vague un nom propre (parfois avec majuscule) : Le docteur un tel.tel, telle (homonymes) pronom indéfini tell nom masculin

tel, telle
adj. et Pron.
rI./r adj. (Indiquant la similitude, l'identité.)
d1./d De cette sorte. Syn. pareil, semblable. Une telle conduite vous honore.
|| Loc. Pour tel, comme tel: possédant cette qualité. Objet ancien, ou vendu comme tel. C'est peut-être le meilleur livre de l'année; moi, je le tiens pour tel.
En tant que tel: dans sa nature propre.
|| (Prov.) Tel père, tel fils: le fils est comme le père.
d2./d Tel quel: dans son état initial, sans modification. Tu l'avais laissé sur la table, je l'ai trouvé tel quel. (Tel que est ici un emploi critiqué.)
d3./d Tel que...: comme. Bêtes féroces telles que le tigre, la panthère. Un homme tel que lui.
d4./d (Valeur intensive.) Si grand, d'une si grande importance. Avec un tel enthousiasme, il est sûr de réussir.
|| Tel... que. (Introduisant une subordonnée de conséquence.) Tel est le caractère des hommes qu'ils ne sont jamais satisfaits.
rII./r Pron. indéf.
d1./d (Pour éviter de désigner de façon précise.) Un certain. Admettons qu'il arrive tel jour.
d2./d Litt. Une certaine personne. Tel est pris qui croyait prendre.
d3./d Un tel (mis pour un nom de personne): V. Untel.
rIII/r Loc. conj. De telle manière, de telle sorte, de telle façon que. (Servant à introduire une subordonnée de conséquence ou de but.) Il s'y prend de telle manière qu'il échouera.

tel, telle [tɛl] adj. pron. et nominal.
ÉTYM. Fin Xe, tiel; du lat. talis.
———
I (Marquant la ressemblance ou la similitude).
1 Semblable, du même genre (par référence à une personne, à une chose ou à une qualité dont on vient de parler ou dont on va parler). Même, pareil, semblable.
a En fonction d'épithète (placé avant le nom). || De telles ou semblables (cit. 4) interruptions. || La réception de la lumière, des sons, des odeurs, des goûts, de la chaleur, et de telles autres qualités (→ Sens, cit. 5).REM. Tel, épithète, peut être exceptionnellement placé après le nom : || « Il y a des pères qui trouveraient des choses telles » (Duhamel, les Pasquier, II, XII).
Rien de tel… Rien (supra cit. 29). || Il n'y a rien de tel dans le manuscrit conservé à Rome (→ Interpoler, cit. 2).Vx. || Rien tel. Rien (supra cit. 26).N. B. En un autre sens, → ci-dessous, II., 1.
b En apposition et équivalent à « ainsi, dans ces conditions ».
1 (Le livre) demeurait aux mains d'une élite fort étroite. Tel, il assurait, non sans fautes, la conservation de la connaissance, il ne pouvait lui donner du rayonnement.
G. Duhamel, Défense des lettres, Préface.
c En fonction d'attribut. || « Ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment (cit. 1) être telle ». || Des rochers arides ou du moins qui paraissaient tels à distance (→ Ranger, cit. 9). || Des bronzes antiques ou soi-disant (cit. 4) tels.Être connu pour tel (→ Reproche, cit. 10). || Passer (cit. 77) pour tel.
2 (…) vous n'êtes bon à rien, et vous vous êtes rendu tel par ces billevesées.
A. de Vigny, Chatterton, III, 6.
d Comme tel (→ Pensant, cit. 7) : en cette qualité; à ce titre. — ☑ En tant que tel. || La qualité en tant que telle (→ Quantité, cit. 7).
3 Ils ne concevaient pas (…) qu'ils étaient des animaux de combat, et qu'il fallait bien les traiter comme tels (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XV, II, p. 34.
e Attribut, en tête de la proposition, avec inversion du sujet. || Telle est la loi de la progression (cit. 1). || Rendre hommage, tel fut, tel est, tel sera le soin majeur de ma vie. Voilà (→ Largesse, cit. 2). || Telles furent ses dernières paroles. || Car tel est notre (bon) plaisir (supra cit. 1).
4 J'adore les yeux noirs avec des cheveux blonds.
Tels les avait Rosine (…)
A. de Musset, Premières poésies, « Mardoche », XI.
f Redoublé, en fonction d'attribut (toujours appliqué à la même personne ou à la même chose dans les membres corrélatifs) :
5 Telle, je t'embrassai, froide et décolorée,
Telle, deux mois après, tu fus mise au tombeau;
Telle, ô ma chaste fleur ! tu t'es évanouie.
A. de Musset, Poésies nouvelles, « Lucie », in G. et R. Le Bidois, Syntaxe du franç. moderne, §1188.
6 — Hélas ! s'écrit-il, tel j'étais au grand séminaire, tel je suis resté, une tête dure, un cœur sec (…)
Bernanos, Sous le soleil de Satan, II, V.
g Redoublé, en phrase elliptique, représentant deux personnes ou deux choses différentes (fréquent dans les sentences, les proverbes). || Tel père, tel fils. || Tel maître, tel valet. || Telle vie, telle fin.
7 Tel le nid, tel l'oiseau. Telle la patrie, tel l'homme.
Michelet, Hist. de France, Préface de 1869.
2 Tel que…, suivi d'un nom ou d'un pronom. Semblable à…, du caractère, de la qualité de… || Un écrivain tel que vous. Comme (II., 2.); → Équitable, cit. 8. || Un ami tel que lui (→ Paisible, cit. 1). || Une langue telle que la nôtre, si éprise d'ordre et de clarté (→ 1. Que, cit. 1).
Tel que, servant à présenter soit un exemple, soit une énumération qui développe un terme général. — (REM. L'accord se fait avec ce terme). || Les professions futiles (cit. 1) ou sujettes à la mode, telles, par exemple, que celle de perruquier. || Ces déités impalpables, telles que les Fées (cit. 3), les Gnomes…
Tel, avec ellipse de que, servant à présenter un exemple (pour l'accord, → ci-dessous, cit. 14). || D'autres ont poursuivi ce travail… tel par exemple… (→ Naturalisation, cit. 2).
3 Tel que…, suivi de l'indicatif et introduisant une comparative.
a Épithète ou attribut. || La relativité (cit. 1) telle que l'entendent les philosophes. || « Celui-là (Corneille) peint les hommes comme ils devraient être (1. Être, cit. 42), celui-ci (Racine) les peint tels qu'ils sont » (La Bruyère); → aussi Montrer, cit. 34; paraître, cit. 42; présenter, cit. 12; réalité, cit. 3.
8 (…) Mais, si vos fautes sont telles que vous dites, mon fils, il vaut mieux ne les point décrire et vous borner à les détester intérieurement.
France, la Rôtisserie de la Reine Pédauque, Œ. t. VIII, XX, p. 277.
9 Se prendre exactement pour ce qu'on est. Comme corollaire : s'accepter tel qu'on est (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 217.
b Apposition. || Le monachisme (cit.), tel qu'il existait en Espagne.Avec mise en relief en tête de phrase et, parfois, une nuance concessive ou causale. || Tel qu'il est, il est encore plus beau (→ Étouffer, cit. 33). || Tel que je le connais, il refusera certainement. — ☑ Tel que vous me voyez, servant à renforcer une affirmation en insistant sur l'identité de la personne en cause. || Oui Monsieur, tel que vous me voyez, j'ai fait deux fois le tour du monde.
10 (…) Quant à moi, tel que vous me voyez, dès la pointe du jour, je suis là (…)
Flaubert, Mme Bovary, II, X.
11 Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change,
Le Poète suscite avec un glaive nu
Son siècle épouvanté de n'avoir pas connu
Que la mort triomphait dans cette voix étrange !
Mallarmé, Poésies, « Hommages et tombeaux », Tombeau d'Edgar Poe.
12 En cinq minutes, telle que je vous connais, vous saluerez en lui le génie psychologique et médical.
Léon Daudet, Salons et Journaux, p 243.
4 Servant, dans le style soutenu, à introduire une comparaison.
a Vx. || Tel que…, tel… (→ Idylle, cit. 1, Boileau).Littér. Tel introduisant le second terme d'une comparaison. Ainsi.
13 Quand la neige fondue enfle un torrent fameux (…)
(…) Tout cède au courant qui le guide :
Tel, et plus fier, et plus rapide,
Marche Louis dans ses exploits.
Molière, le Malade imaginaire, 1er prologue.
b Tel que. Comme. || Les piliers blancs tels que des fûts (cit. 1) de bouleaux. || Le visage plissé, ratatiné (cit. 5), culotté tel qu'un vieux buis.
c Littér. Comme. || Le fjord dort entre les monts à pic, tel un long lac tortueux (→ Mystérieux, cit. 6; et aussi goût, cit. 7).
14 La plupart (des écrivains d'aujourd'hui) accordent tel avec le plus proche des deux termes mis en comparaison : « Elle était encore là comme une bulle irisée qui se soutient. Tel un arc-en-ciel, dont l'éclat faiblit, s'abaisse… » Proust, Swann, II, 193; « Ses lèvres se gonflaient, tels de durs bourgeons prêts à fleurir » Mirbeau, le Jardin des suppl., 170. Cet accord avec le nom le plus proche semble même s'imposer quand tel se trouve en tête de la phrase : (…) « Telle une éponge dont les pores s'imbibent, son cœur se gonflait » Estaunié, l'Ascension de M. B…, II, 3. — D'autres fois, cependant, mais plus rarement, on l'accorde avec le plus éloigné : « Sans-Oreilles, couché entre les chenets…, se déroula, tel une couleuvre de velours » M. Tinayre, l'Ennemi int., 45. Les deux accords sont admissibles.
G. et R. Le Bidois, Syntaxe du franç. moderne, §493.
14.1 Telle une cuisinière vigilante, il s'affaire, veille à ce que le langage ne s'épaississe pas, à ce qu'il n'attache pas.
R. Barthes, Roland Barthes, p. 166.
5 (1209, tieus quieus). Tel quel : à l'état naturel, sans arrangement; sans modification. || La nature telle quelle (→ Paysage, cit. 9). || Laisser les choses telles quelles. État (supra cit. 44 : en état).Spécialt. Comme il est, avec ses inconvénients et ses avantages, ses qualités et ses défauts (généralement avec une nuance péjorative).Littér. || Tel quel, titre d'un recueil de pensées et de notes de Valéry. Titre d'une revue littéraire française d'avant-garde (dirigée par Ph. Sollers, publiée jusqu'en 1983).
15 (…) presque rien n'en était utilisable tel quel, sans un supplément d'enquête (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XIII, XXIII, p. 208.
16 Transcrites telles quelles, elles eussent fourni un texte non point élégant, mais correct.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. XIII, XVI, p. 137.
Pop. et incorrect. || Tel que.Spécialt. Indiquant qu'on rapporte une phrase sans en changer un mot (→ Sic, textuel). || Je lui ai dit « allez voir dehors si j'y suis », tel que !
17 (…) si c'est un fait divers, par exemple, pourquoi ne serait-il pas possible de l'utiliser TEL QUE dans un roman (…)
A. Billy, in Grevisse, le Bon Usage, p. 1102.
———
II (Exprimant l'intensité).
1 Si grand, si fort, qui atteint un degré si élevé. Pareil (cit. 7), semblable. || Donner une telle impression de grandeur (cit. 32) par des moyens si simples ! || « Étant né (cit. 7) ce qu'il est, souffrir un tel outrage ! » (Corneille). || « Qui se hasarderait contre un tel adversaire ? » (cit. 1, Corneille).À tel point. Tellement (→ Affliger, cit. 1). — ☑ Rien (supra, cit. 29) de tel : rien de si efficace (→ Honneur, cit. 24).Vx. || Rien (supra cit. 26) tel que…
2 Tel… que…, introduisant une consécutive.
a Avec l'indicatif ou le conditionnel quand la principale est affirmative et que la conséquence est présentée comme un fait réel ou une éventualité, sans idée de but ou d'intention. || Cela m'a fait un tel saisissement (cit. 2) que je suis resté un grand quart d'heure tout pâle (→ aussi Précipiter, cit. 2).
18 Telle était la fatigue de son long voyage qu'il s'endormit (…)
M. Barrès, la Colline inspirée, IV.
b Avec le subjonctif, quand la principale est négative ou interrogative, ou quand la conséquence est présentée comme résultant d'une intention. || Les miracles de notre religion ne sont pas de telle nature qu'on puisse dire qu'ils sont absolument convaincants (→ Preuve, cit. 2; et aussi insatiable, cit. 5).
3 Formant des locutions conjonctives qui introduisent une consécutive. || De toute façon, de telle manière (supra, cit. 29), de telle sorte que… || À tel, à un tel point (1. Point, cit. 51; et supra) que… || À telle(s) enseigne(s) que… Enseigne (supra cit. 4).
———
III En valeur d'indéfini, servant à désigner une personne ou une chose déterminée, mais qu'on ne peut ou qu'on ne veut pas désigner avec plus de précision.
1 Employé comme adjectif.
a (Sans article). || Quand nous concevons tel homme vivant, Pierre, Paul ou nous-mêmes (→ Permanent, cit. 2). || Ce qui suscite à tel moment telle image plutôt que telle autre (→ Association, cit. 16). || Telle quantité de. Tant. || On est à telle latitude (→ 1. Point, cit. 5).
19 (…) c'est l'homme en général, et non tel homme, qu'ils représentent.
Taine, Philosophie de l'art, t. II, p. 32.
20 Parce que ton registre est incomplet, parce que tel ordre de pensées — tels moyens — telles émotions te sont interdits ou inconnus, tu as fait œuvre qui m'enrichit.
Valéry, Autres rhumbs, p. 126.
20.1 Et retrouver après dîner Durrieux (…) qui était resté là (…) à avoir été comme lui témoin de telle inflexion de voix de l'avocat, de tel mouvement dans le public, de telle attitude, de tel spectateur influent (…)
Proust, Jean Santeuil, Pl., p. 620.
b Avec l'article indéfini (vx). || Il y a un tel livre qui court… et qui est imprimé en tels caractères (cit. 5, La Bruyère). || « Que les obsèques se feraient Un tel jour, en tel lieu » (→ Cérémonie, cit. 3, La Fontaine; et aussi ci-dessous, cit. 24).
c Précisé par une relative. || Bien que les magistrats lui aient permis (cit. 4) tels transports de bois qu'il lui plairait (→ aussi Rompre, cit. 1).
21 — (…) Il faut entendre les malades en confession, et tel chrétien qui n'avait rien dit de bon dans sa vie, prononce finalement les paroles qui lui ouvrent le paradis.
France, la Rôtisserie de la Reine Pédauque, Œ., t. VIII, XIX, p. 265.
2 Employé comme pronom.
a Certain (II.); et aussi quelqu'un (→ Arpent, cit. 1). || Telle de ces robes de mousseline (cit. 3) valait alors six cents écus.Tel…, tel autre : l'un…, l'autre.
22 Telle l'en blâmait, telle autre l'en excusait, telle autre enfin l'en approuvait (…)
France, l'Anneau d'améthyste, Œ., t. XII, I, p. 8.
23 Tel consent à être trompé pourvu qu'on le lui dise, tel autre pourvu qu'on le lui cache, en quoi l'un n'est guère moins absurde que l'autre (…)
Proust, la Prisonnière, Pl., t. III, p. 29.
b (V. 1220). Spécialt. Désignant une personne et tenant lieu d'un nom propre.Avec l'article indéfini. || Un tel.(1609). || Monsieur un tel (→ Intitulé, cit. 2). || Madame une telle (→ Passif, cit. 5) ou Madame un tel ( fam. Tartempion, trucmuche). || « Au temps de la petite une telle » (Dumas fils, le Fils naturel, préf.).En un seul mot et avec une majuscule. || Monsieur Untel. || La famille Untel. || Les Untel.Vx. || Tel, sans article, employé au sens de un tel (1558, messieurs tel et tel). || Mesdames telles et telles.
24 (…) On sait à point nommé : « Un tel a composé la plus jolie pièce du monde sur un tel sujet; une telle a fait des paroles sur un tel air; (…) Monsieur un tel écrivit hier (…) un sixain à Mademoiselle une telle (…); un tel auteur a fait un tel dessein » (…)
Molière, les Précieuses ridicules, 9.
25 Tel et tel journal et messieurs tels et tels attaqueront la loi que vous voulez, et toute la presse sera contre (…)
Balzac, les Employés, Pl., t. VI, p. 1019.
26 « Est-ce qu'une telle, demandais-je, n'a pas de telles mœurs ? »
Proust, la Prisonnière, Pl., t. III, p. 145.
c En corrélation avec un relatif.REM. Cette construction vieillie et littéraire, est fréquente dans les proverbes, les sentences, surtout avec disjonction du relatif. Tel est pris qui croyait prendre (cit. 32). || « Tel brille (cit. 20) au second rang qui s'éclipse au premier ». || « Tel excelle (cit. 2) à rimer qui juge sottement » (Boileau). || Tel qui rit vendredi, dimanche (cit. 6) pleurera. Celui.
3 Tel et tel, tel ou tel. Pron. ou adj. || Que m'importe,… que tel ou tel numéro sorte de l'urne (→ Sensibiliser, cit. 3). || Tel ou tel dit que… (→ Certaines personnes).
27 Tel et tel, tel ou tel, au singulier, suivis d'un nom qu'ils déterminent, veulent ce nom au singulier : (…) Une certaine suite de quartiers moins attirants par telle ou telle CURIOSITÉ qu'ils pouvaient contenir (J. Romains, Les hommes de b. vol., t. XIV, p. 191)… — Dans telle et telle CIRCONSTANCE, les abeilles se conduisent envers leur reine de telle ou telle FAÇON (M. Maeterlinck, La vie des abeilles, II, 21)…
Tel et tel, tel ou tel, ont parfois la marque du pluriel; évidemment le nom qu'ils déterminent se met alors au pluriel : Si TELS ET TELS tableaux, si TELS ET TELS portraits venaient à disparaître (E. Fromentin, Les Maîtres d'autrefois, p. 302). — La présence de TELS OU TELS hommes (F. Mauriac, Le Bâillon dénoué, p. 127).
Grevisse, le Bon Usage, §460, A., 2o, Remarque.
28 Avec le sujet tel ou tel, pronom au singulier, on met le verbe au singulier ou, rarement, au pluriel : Si tel ou tel VA répétant que la stratégie est une science… (M. Proust, Le temps retrouvé, II, p. 171). — Je sais bien que tel ou tel EST avare (H. de Régnier, Le Bon Plaisir, p. 213)… — Avec tel ou tel (singulier) et un nom sujet, comme ce nom doit être au singulier (…) le verbe se met également au singulier : Les femmes sentent-elles vraiment que telle ou telle parole PASSE sur les lèvres sans sortir du cœur ? (G. de Nerval, Les filles du feu, Sylvie, XI)…
Grevisse, le Bon Usage, §818, a., N. B., 3.
4 (V. 1560). Vx. || Tel que…, suivi du subjonctif et équivalant aux tours concessifs quel que… et quelque que…, ou encore à si.
29 Faites donc, Seigneur, que tel que je sois je me conforme à votre volonté.
Pascal, Opuscules, III, XV.
30 Tel amer, tel décevant que soit cet axiome, on est presque forcé de l'admettre rigoureusement (…)
Balzac, le Feuilleton, XXIV, in Œ. diverses, t. I, p. 410.
DÉR. Tellement.
HOM. Tell.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Telle — steht für: Telle River, südlicher Grenzfluss Lesothos Constantin Michel Telle, Ballettmeister und Choreograf am Königlichen Schauspiel in Berlin 1813–1821 Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung …   Deutsch Wikipedia

  • Telle [1] — Telle, kleine Vertiefung auf der Erdoberfläche …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Telle [2] — Telle, Michel Constant, Kunsttänzer der alten Pariser Schule, war mit Vestris, Duport u. Gardel in Paris unter Dehayes gebildet, wurde 1791 Balletmeister am königlichen Ballet in Berlin u. st. 1. Januar 1846 als Hoftanzmeister. Er war seit 1792… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • telle — index purposeful Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • Telle — Sf Delle …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • telle — bag·a·telle; bre·telle; broc·a·telle; den·telle; im·mor·telle; lo·cus·telle; mis·telle; poin·telle; …   English syllables

  • Telle — Une telle (mot connu dans le Nord de la France[1]) est une terrine en grès de forme conique tronquée, vernissée à l intérieur. Très évasé, ce récipient offre une grande ouverture pour une base réduite. Son col est dotée d un ou deux becs verseurs …   Wikipédia en Français

  • telle — accidentelle attelle bagatelle bretelle brocatelle cascatelle curatelle dentelle dételle entelle grattelle hâtelle jarretelle mistelle mortelle patelle pignatelle sacramentelle sautelle sittelle tarentelle telle turritelle tutelle vantelle …   Dictionnaire des rimes

  • tellé — constellé pastellé …   Dictionnaire des rimes

  • telle — …   Useful english dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.